Accueil > L'Auberge > Château des Rohan

Le Château des Rohan

Le Château des Rohan est le principal monument de Saverne. Haut lieu culturel avec l’Espace Rohan et le musée Louise Weiss, il abrite l’auberge de jeunesse et une école primaire. Son parc accueille de nombreuses manifestations culturelles.

Plus de 8 siècles ont vu constructions, destructions et rénovations pour aboutir à sa forme actuelle. Le Château a servi de caserne militaire, de résidence pour évêques, voire même de simple lieu d’entrepôt.

Historique

Les châteaux du Moyen-Age et de la Renaissance

Au XIIème siècle, l’évêque de Strasbourg construit un château fort. Il sert alors de résidence.

Au XVème siècle, un deuxième château est construit à proximité par l’évêque Guillaume de Diest.

Au XVIème siècle, l’évêque Guillaume de Hohnstein joint les deux châteaux et les transforme en un bâtiment de style Renaissance. Certains éléments de cette époque sont encore visibles.

Le Château Furstenberg

Le château est endommagé lors de la Guerre de Trente Ans (1618-1648).

Entre 1667 et 1683, L’évêque Franz-Egon de Furstenberg fait construire un nouveau château après avoir rasé une partie de l’ancien. Il représente la première introduction du style français en Alsace.

Le « Versailles Alsacien »

Le Cardinal Armand-Gaston de Rohan fait transformer le château Furstenberg à partir de 1711. Les travaux sont placés sous l’autorité de Robert de Cotte, premier architecte du Roi.

L’incendie et la reconstruction

En 1779, le corps central du château est ravagé par un incendie. Le Cardinal Louis René de Rohan-Guéméné fait reconstruire dans un style néo-classique. Le gros-œuvre est achevé en 1789, pour donner le plus grand palais néo-classique construit par un particulier.

La déchéance du château

Pendant la révolution, le château sert de caserne aux troupes de passages. La ville de Saverne l’achète en 1803. Il est laissé à l’abandon jusqu’en 1820 quand la mairie s’y installe. Le château servira ensuite de halle aux blés, de magasin d’avoine, d’école primaire.

La restauration sous le Second-Empire

Le 23 janvier 1852, l’Empereur Napoléon III décide par décret « d’achever de restaurer le château de Saverne pour servir d’asile aux veuves des hauts-fonctionnaires civils et militaires morts au services de l’Etat. » Le canal de la Marne au Rhin coupe le parc en 1853. Un musée est créé en 1858 (histoire, arts et archéologie).

Le château transformé en caserne

Après la guerre franco-allemande de 1870, le château est transformé en caserne. L’Empereur Frédéric III veut l’aménager pour lui, sans succès. Le château abritera successivement des garnisons allemandes, françaises et américaines.